Bien choisir sa scie circulaire pour le travail du bois

L’appellation générique « scie circulaire » regroupe différents types de machines aux caractéristiques techniques bien différentes. Si toutes ne permettent d’effectuer que des coupes rectilignes, chacune sera plus ou moins adaptée aux sciages envisagés. Certaines scies circulaires sont particulièrement dédiées à la coupe de long (délignage), d’autres à la coupe de travers (tronçonnage). Des modèles mixtes sont également capables de s’affranchir de toutes les missions… Nous souhaitons que cet article vous permettra de choisir en connaissance de cause la scie qui vous conviendra le mieux !

Une précision : nous ne nous intéressons dans cet article qu’aux scies destinées au travail du bois (menuiserie, ébénisterie, charpente, bricolage…) et nous laissons de côté les scies circulaires à bûches pour la coupe du bois de chauffage.

Scie circulaire portative à capot basculant

Scie circulaire portative à capot basculant MakitaC’est un modèle économique pour tous les travaux courants. Un capot basculant protège la lame.
Utilisation :
– Débit de panneaux et de bois massifs « à la volée » en suivant un tracé.
– Délignage au guide parallèle mais jusqu’à seulement 20 cm de largeur environ pour conserver une précision correcte.
Vous retrouverez une large sélection de scie à capot basculant dans notre boutique d’outillage.

Scie circulaire plongeante portative avec rail de guidage

Scie circulaire plongeante portative Virutex sur railLa scie plongeante est très sûre et facile d’emploi. Sa précision hors-pair saura vous séduire en un clin d’œil. Le rail de guidage est un avantage considérable pour scier proprement et sans jamais se tromper de mesure !
Utilisation :
– Débit de panneaux ou de pièces en bois massifs, directement sur le tracé.
– Le débit en long de pièces étroites (moins larges que le rail de guidage) est un peu délicat.
Différents fabricants, comme Festool, Mafell ou Kity Scheppach proposent des scies circulaires plongeantes aux performances très satisfaisantes.

Scie circulaire sur table stationnaire

Scie circulaire sur table stationnaire Scheppach avec chariotCette scie peut prendre plusieurs formes : elle est parfois incluse à une machine à bois (combinée toupie-scie, combinée multi-opérations) ou alors indépendante.
Utilisation :
– Parfaite pour le délignage au guide parallèle : baguettes fines ou au contraire larges panneaux ne lui font pas peur (évidemment dans la limite de capacité de la table latérale et de son guide).
– Si la scie est dotée d’un chariot de sciage, les coupes transversales et les coupes d’onglet sont tout à fait envisageables mais il ne faut pas en espérer une précision absolue.
Il existe un très large éventail de choix de scies circulaires stationnaires sur le marché à des prix très variables selon le niveau d’exigence attendu.

Scie circulaire pendulaire combinée

Scie circulaire pendulaire combinée DewaltOn parle parfois aussi de scie circulaire à table supérieure. Très polyvalente, cette scie combine un mode « pendulaire » (la tête de la scie bascule vers la pièce de bois fixe) et un mode « scie sur table » (dans ce cas, c’est la pièce de bois qui avance sur la lame). Le passage de l’une à l’autre des fonctions est instantané.
Utilisation :
– Mode « pendulaire » : pour le tronçonnage et les coupes d’onglets de précision à n’importe quel angle. La lame est inclinable pour la réalisation de coupes d’onglets combinées.
– Mode « scie sur table » : pour le délignage et la mise à dimension de petits panneaux grâce à son guide parallèle.
La marque Dewalt propose des scies à table supérieure et à onglet largement éprouvées par les professionnels.

Scie circulaire radiale (ou à onglet)

Scie circulaire radiale ou à onglet FestoolLa scie radiale fonctionne en combinant un basculement de la tête vers la pièce de bois et un mouvement radial : la tête de sciage est montée sur coulisse et l’opérateur peut la tirer à lui afin d’augmenter la capacité de coupe en largeur.
Utilisation :
– Tronçonnage de pièces larges telles que parquets, bardages, solivages, lambris, etc.
– Coupes d’onglet et coupes à angles combinés de précision (corniches).
La scie circulaire radiale est un modèle autant utile à l’atelier que sur divers chantiers.

Scie circulaire à table et à onglet retournable

Scie circulaire à table et à onglet retournable MakitaCette scie réversible combine également un mode « pendulaire » et un mode « scie sur table », mais cette fois moyennant un retournement complet du plateau. Un solide piètement pliable permet de travailler à hauteur dans n’importe quel environnement.
Utilisation :
– Leur polyvalence en fait des scies de chantier par excellence : agencement, pose, menuiserie…
– Leur encombrement réduit et leurs sérieuses capacités feront également le bonheur des bricoleurs prêts à faire le pas de cet investissement.
On trouve des scies circulaires réversibles dans la robuste gamme des machines à bois Makita.

Scie circulaire radiale inversée

Scie circulaire radiale inversée FestoolVoici encore un modèle qui a les avantages d’une scie sur table et d’une scie radiale. Selon les coupes à réaliser, la tête de sciage sera fixe ou mobile.
Utilisation :
– Délignage comme sur une scie sur table (lame de scie en position fixe).
– Tronçonnage de précision en tirant sur un coulisseau pour déplacer la lame (pièce de bois en position fixe).
Ce principe est par exemple utilisé sur la scie radiale inversée Festool CS70.

Pour illustrer un peu plus cet article, nous vous proposons une vidéo de démonstration de la scie circulaire Festool plongeante TS55. Voici un très bon aperçu de l’intérêt du principe de la scie plongeante autant pour le bricoleur que pour le professionnel…

A propos HMDiffusion
Le spécialiste de l'outillage bois haut de gamme, distribué : - sur www.hmdiffusion.com, - dans nos 11 boutiques en France, - via notre catalogue gratuit. Nos produits : outillage électroportatif, outils à main, machines à bois, produits de finition, etc.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

5 Commentaires

  1. Je suis bricoleur amateur et je dois dire que la scie circulaire radiale que j’ai me convient parfaitement. Même si à l’achat elle n’est pas donnée, elle m’est indispensable et je dois dire que je l’ai vite rentabilisée avec tous les travaux que je fait chez moi.

  2. bonjour
    sauriez vous si le fait de mettre une lame de scie circulaire de diamètre inférieur à la capacité de la machine (200 mm au lieu de 250 par exemple ) pose un problème quelconque ?
    (sécurité , efficacité,…)
    n’ayant par besoin de couper jusqu’à 100 mm d’épaisseur , j’aimerais autant que possible économiser sur le prix faramineux de certaines lames spécifiques( mélaminé par exemple )
    merci d’avance pour vos réponses.

  3. Bonjour Rane,

    Est-ce possible de monter une lame de diamètre inférieure sur une scie circulaire ? Dans le cas d’une circulaire stationnaire, oui. En tenant compte bien évidement de son épaisseur et de son alésage… Mais vous devrez prendre garde à la vitesse de rotation, le constructeur a-t-il prévu cette possibilité ? Niveau sécurité, il vous faudra modifier la position du couteau-diviseur en hauteur, mais aussi en latéral. Est-ce possible dans votre cas ? Il vous faudra refaire ces réglages à chaque changement de lame, en vérifiant vos serrages au risque que le couteau-diviseur rentre en contact avec les dents, et là… gare aux étincelles et la lame est définitivement perdue. Voir plus de dégâts.

    Pour une scie portative, les réglages de hauteurs seront bien évidemment faux et aucune possibilité de réglage du couteau-diviseur…

    Et enfin pour une scie radiale ou d’onglet, la réalisation d’une fausse table vous permettra de rattraper les quelques millimètres perdus dus à la différence de diamètre…

    Une précision encore concernant les lames… Les lames de Ø 250 mm sont en 3.2 mm d’épaisseur en moyenne… Celle de 200 en 2.8 mm. Le couteau diviseur de votre machine : est-ce que le trait de scie sera-t-il suffisamment large pour son passage ?

    Avec un bois nerveux, tortueux, on risque le phénomène de rejet… Je pense que le fait de réduire l’épaisseur de la lame risque de l’accentuer.

    Est-ce bien utile de s’ennuyer avec des réglages pas toujours évident (il y a des espaces à respecter entre la lame et le couteau diviseur) et un facteur risque accrue pour une dizaine d’Euros de plus ?

  4. merci pour la réponse très complète et utile.
    A propos du couteau diviseur, je suis embêté par un point. Tout nouveau possesseur d’une combinée (lurem mf260 ), je pensais (espérais) que les possibilités de réglage incluaient de pouvoir l’abaisser suffisamment pour effectuer des rainurages .
    Y a t’il un moyen que je n’ai pas trouvé de le faire?
    je précise que la notice semble en effet l’interdire mais je ne vois pas où est le danger, si le couteau est abaissé juste en dessous du niveau supérieur de la lame. De plus, on trouve cette technique sur de nombreux magazines , anglo-saxons il est vrai…

    PS : le couteau fait 2,5 mm d’épaisseur pour une lame de 3,2 mm( montée d’origine ), pour une lame épaisse de 2,8 mm ça passe aussi, non?

  5. Le rôle du couteau-diviseur sur une scie circulaire est d’éviter au bois de se resserrer sur la lame, et par conséquence, d’être rejeté par celle-ci. Sachant que la vitesse de rotation d’une machine peut être très élevée, la pièce découpée serait éjectée vivement… Pour info, à 6000trs/min le bois est propulsé entre 180 et 200 km/h. Inutile de vous dire que l’on n’a pas le temps de réagir et que généralement, c’est la main de l’opérateur qui vient remplacer la pièce par un effet d’aspiration.

    Après, il y a toujours moyen de « bricoler » des astuces pour un type de travaux, parce que l’on n’a pas le temps ou l’outil adéquat. Mais souvent au détriment de la sécurité. Les législations anglo-saxonne et française sont différentes en matière de sécurité machine et ce qui est possible outre-manche ne l’est pas nécessairement en France et nos fabricants le savent bien.

    Pour du rainurage, nous ne saurions trop vous conseiller d’investir dans une molette à rainer extensible, d’autant plus si vous êtes équipé d’un combiné avec arbre de toupie. Ce genre d’outillage vous servira toujours…
    En voici quelques unes sur notre site :
    http://www.hmdiffusion.com/Fraises-a-rainures-extensibles-8-556-f.htm

    Enfin pour finir, à notre avis 0.3 mm de différence entre le couteau et la lame ne sont pas suffisants pour les raisons évoqués plus haut. Nous espérons avoir pu vous répondre le plus précisément possible et doit vous avertir que nous ne pouvons « cautionner » les réglages à risques.

    Bons copeaux…

Les commentaires sont fermés