Comment réaliser un solitaire en bois à la défonceuse ?

Le solitaire, bien plus facile à fabriquer qu’à gagner !

solitaire-1Un sujet idéal pour faire un cadeau : décoratif, ludique, il intéressera toujours quelqu’un dans une maison. Ses pions sont des billes : une  référence à l’enfance qui attire immanquablement. Il est aussi possible d’utiliser des billes d’acier, ce qui donne une autre esthétique. Il n’est ni difficile ni long à fabriquer et se prête bien au travail en série. Il peut aussi se faire dans une chute belle mais courte, le genre qu’on ne jette pas mais qui ne sert jamais. Et pour vous, il sera l’occasion d’acquérir de la pratique. 

 

solitaire-2

 

Il vous faudra trois fraises de défonceuse :
–  Une fraise droite, si possible spirale, de diamètre quelconque.
–  Une fraise à gorge d’un diamètre égal ou légèrement supérieur à celui des billes (celles des cours de récré font Ø 16 mm).
–  Une grosse fraise à écrire d’angle 90°.

 

 

solitaire-10Bois d’oeuvre

Prenez-en du beau ! Les dimensions ne sont pas capitales. Il faut juste qu’on ait la place de loger toutes les billes, qu’elles ne soient pas trop serrées ni trop distantes. L’épaisseur est affaire d’esthétique, si ce n’est qu’un plateau épais aura moins tendance à se cintrer.
Le tableau ci-contre vous donne des indications, qui peuvent être transgressées !

 

Tracé du solitaire

Vous avez le choix entre deux démarches :
– Soit vous tenez à une dimension particulière, ou désirez le faire le plus grand possible. Il vous faudra un peu d’efforts pour déterminer, par tâtonnement, l’écartement des billes.
– Soit vous préférez laisser vos neurones en paix ; dans ce cas, la figure 2 vous fournira des dimensions qui marchent pour des billes de Ø 16.

solitaire-12Tracez d’abord le cercle périmètre de l’objet. Puis la gorge : deux cercles écartés du diamètre de la fraise à gorge, à une petite distance du bord. Disons 8 mm.
Les centres des logements sont disposés sur un quadrillage régulier. Il est commode de diviser la figure en 5 groupes : un «pavé» de 3 x 3 entouré de quatre rectangles de 3 x 2.
Ces figures se tracent au compas, réglé au bon écartement. Tracez deux axes parallèles à chacun des deux axes de symétrie, et vous avez le pavé central. Le tracé des quatre «rectangles» est banal.
Ce qui l’est moins, c’est de trouver le bon écartement. Faites en sorte que le centre des logements les plus proches de la gorge en soit distant des trois-quarts du diamètre des billes (voir la cote «12 mm», autrement dit 16 x 3/4).
Ceci devrait vous coûter quelques essais et du gommage, mais on finit toujours par y arriver. Pendant cette phase de tâtonnement, inutile de tout tracer : un axe parallèle portant trois espaces consécutifs suffisent.
Une fois le tracé terminé, dégrossissez à la scie sauteuse ou à ruban. Laissez au moins 2 mm pour la fraise, au plus 5 mm.

 

Périmètre du jeu

solitaire-3Il vous faudra un montage compas. Il en existe de nombreux modèles de compas, comme accessoires de défonceuse ou à faire soi-même. A défaut, le compas de la figure ci-dessous est simple et très rapide. Il suffit de percer les trous d’axe au bon endroit.

Le pivot peut être une pointe ou une vis à bois, plantée au centre de la pièce. Le trou sera éliminé par le logement de bille central. Une vis a un avantage : elle empêche le compas de s’écarter du plan de la pièce, ce qu’il a tendance à faire puisque la défonceuse est en porte-à-faux. En revanche la rotation du compas a tendance à la dévisser. Fraisez et lubrifiez le solitaire-5trou du pivot, faites dans la pièce un avant-trou de très petit diamètre dans lequel vous pourrez faire pénétrer une goutte de colle. Choisissez une vis à tête fraisée lisse, avec une partie supérieure non filetée sur une longueur correspondant à l’épaisseur du compas.
Le montage terminé, vous pouvez fraiser, par passes de 8 mm de profondeur (le double avec une fraise hélicoïdale). Descendez la fraise tout en tournant de façon à attaquer progressivement. Pareil pour la sortie, la fraise devrait laisser une trace qui remonte comme un avion au décollage. Vous devrez faire le tour en plusieurs fois, n’attendez pas d’être dans l’impossibilité d’aller plus loin avant de remonter. Ces détails sont la condition d’un fraisage de qualité.
Attention : il est indispensable de fraiser dans le sens trigonométrique (inverse de celui des aiguilles d’une montre). Dans l’autre sens, vous travaillez en avalant, et dans ce cas particulier la défonceuse risque de partir en «propulsion catastrophique».
solitaire-4Pour les mêmes raisons, il est important que la pièce ne puisse pas bouger en cours de fraisage. Elle peut être collée par du double-face ou posée sur un tapis antidérapant. Laissez une partie non fraisée en bas, sur 3 mm d’épaisseur environ, pour éviter de fraiser le tapis. La fraise quart-de-rond la fera bientôt disparaître.

 

 

Gorge périphérique

Ne démontez pas le compas, il va resservir ! Montez la fraise à gorge, puis tracez soigneusement le nouveau centre de rotation. Percez-le bien d’équerre, sans retirer la défonceuse.
solitaire-6La profondeur de la gorge devrait correspondre à la moitié de son diamètre. Comme beaucoup de bois va partir, vous devrez faire plusieurs passes. Le barillet et ses trois points de butée peuvent se révéler utiles.
Pour cette passe, la fraise travaille sur tout son diamètre. La question de travailler en opposition ou en avalant ne se pose donc pas. Ce qui veut dire que, contrairement à l’opération précédente, vous pouvez fraiser dans le sens que vous voulez . Ces histoires de sens de passage, c’est quelquefois énervant !
Là encore, descendez et remontez machine en mouvement pour ne pas brûler ni créer des irrégularités dans le fond. Ne démontez pas le compas, tant que vous n’êtes pas satisfait de l’état de surface.

 

Logements des billes

Vous pouvez avoir des objections quant à la fraise à écrire : vous n’en avez peut-être pas une si grosse (elle doit avoir au moins le diamètre de la bille). Et vous trouvez peut-être que des trous hémisphériques « font» mieux.
Utiliser la fraise à gorge n’est pas impossible. Mais elle a deux inconvénients : l’extraction des billes est plus difficile, et il est moins facile de centrer cette fraise sur le tracé. Et vous savez combien il est difficile de déplacer un trou… À vous de voir. Vous constaterez que la bille est très bien dans un logement conique. solitaire-7L’idéal est que ce dernier ait le diamètre de la bille, et donc une profondeur égale à son rayon.
Vous allez travailler en plongée : on descend, on remonte, terminé ! Dans la pratique, c’est moins simple : il ne faut absolument pas bouger latéralement. Pour cela, montez quatre patins antidérapants : de l’abrasif collé sur du double-face, le tout collé sous la semelle.
Autre point de difficulté : la vitesse de descente. Si vous allez trop vite, le bois va se déchirer, mais il brûle si vous traînez. En fait, il faut impérativement remonter dès que la butée touche. Ce n’est pas très facile. Aussi prenez des précautions :
– ayez une fraise très bien affûtée;
– lubrifiez vos coulisseaux;
– entraînez-vous sur du brouillon.
Faites correspondre la croix de centre et le bout de la fraise, puis descendez. Vers la moitié, quittez la fraise des yeux pour regarder la butée : elle vous alertera quand il sera temps de remonter. La fraise peut se passer de votre regard. Mais il est vrai que son pouvoir hypnotique ne facilite pas.

 

Finitions

solitaire-8Une paire de quarts-de-rond sur le périmètre s’impose. À moins que vous ne préfériez une moulure ou un congé, ou des angles vifs cassés à l’abrasif. Question de goût. Pour la dernière solution, vous devrez trouver un moyen de faire disparaître la petite languette du bas. Vous avez trouvé, n’est-ce pas ?

Reste le ponçage, pas toujours facile dans la gorge et encore moins dans les logements. D’où l’intérêt d’un fraisage propre !

Bruno Meyer

A propos HMDiffusion
Le spécialiste de l'outillage bois haut de gamme, distribué : - sur www.hmdiffusion.com, - dans nos 11 boutiques en France, - via notre catalogue gratuit. Nos produits : outillage électroportatif, outils à main, machines à bois, produits de finition, etc.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *