Conseils pour l’utilisation et l’affûtage des ciseaux à bois

L’affûtage pour quoi faire ?

Le ciseau à bois, grand classique et outil indispensable pour le travail du bois (du travail de base à l’ouvrage le plus abouti) est un outil simple d’utilisation pour peu qu’il soit affûté avec tout le soin nécessaire à son utilisation.

Le choix de l’outil, son entretien comme son stockage sont donc des points essentiels à ne pas négliger. Ensemble, ces trois éléments offrent :
– Une facilité de coupe extrêmement agréable et valorisante,
– Une qualité de réalisation impeccable,
– Une bonne prévention contre les accidents.

Nous vous proposerons donc une suite de 3 articles sur ce sujet dans les semaines à venir :

Ces articles vous sont proposés par Françoise Decrand, restauratrice des mobiliers 17°, 18° et 19° siècles – diplômée de l’école du Louvre, de l’atelier Olivier Faccioli à Crémieu (38) (restauration de meuble et ébénisterie).

Article I : choix et utilisation des ciseaux à bois

Outil utilisé par l’ensemble des acteurs de la filière bois, le ciseau à bois est composé d’un manche et d’un corps en acier trempé usiné en biseau à son extrémité et affuté pour former une arête tranchante qui permettra la coupe dans le bois.
Le ciseau est majoritairement un outil que l’on frappe à l’aide d’un maillet en bois, mais des travaux de finitions très doux demandent aussi une utilisation simplement poussée de la paume de la main.

1 – Le choix de l’outil

Souvenez-vous du dicton «  Le pas cher est toujours trop cher » qui résume parfaitement bien la résistance des outils bas de gamme ou très bon marché qui ne manqueront jamais de vous rester dans les mains au moment le plus crucial… Le choix d’un ciseau à bois est important et l’investissement dans une gamme de qualité moyenne à professionnelle est largement recommandé. C’est un investissement sur le long terme car un ciseau à bois de qualité est fait pour durer plusieurs décennies.
Il est également important de choisir l’acier composant son outil en connaissance de cause : très dur ou trop fortement chargé en carbone, il offre une résistance forte à l’usure… comme à l’affûtage… Trop faiblement chargé, il s’affûte très facilement et heureusement…. car vous aurez à y revenir souvent 😉
Une dureté d’environ 60 Rockwell (la dureté Rockwell mesurant la résistance à la pénétration dans un acier et donc sa résistance tout court) est un bon compromis pour une réalisation facile de l’affûtage comme pour sa tenue dans le temps.

2 – Composition de la lame et angle d’affûtage

Commençons par la taille, exprimée en mm : elle détermine la largeur de la lame et donc de l’arête coupante. Elle va de quelques millimètres à plusieurs centimètres.

Ciseaux à bois

 

Les ciseaux les plus étroits (1 à 2 mm) sont utilisés pour de l’incrustation de filets et autres travaux fins. Les ciseaux très larges (jusqu’à 90 mm) s’utilisent principalement en charpente.

Pour un usage courant en menuiserie et en ébénisterie, une gamme de 5 à 7 ciseaux avec des largeurs de 5, 10, 12, 15, 18, 20 et 25 mm est un bon compromis.

 

 

 

Le biseau de la lame est quant à lui donné par l’usinage de départ de l’outil mais il peut être modifié par l’utilisateur.
Plus l’angle est faible et plus la pénétration est importante. En contre-partie, cela fragilise l’arête de coupe du ciseau :

Angle d'affûtage fragile

 

 

 

 

Plus l’angle est important et plus le ciseau tiendra l’affûtage. Par contre, sa coupe sera moins incisive (pénétration plus faible de l’outil) :

Angle d'affûtage solide

 

 

 

 

Encore une fois, il s’agit donc d’une affaire de compromis : un angle d’environ 25° est généralement donné au biseau des ciseaux à bois. A noter : des petits outils de mesure très pratiques comme les jauges d’affûtage Veritas permettent de contrôler facilement les angles d’affûtage.

3 – Quand réaffûter ses ciseaux ?

Dès que la coupe faiblit !
N’attendez pas que votre ciseau ne coupe plus rien pour le réaffuter. Non seulement le travail fait avec un outil mal affuté sera de piètre qualité, mais au-delà, vous aurez à forcer beaucoup plus avec un outil qui coupe mal. Vous vous exposez alors au risque de voir votre pièce de bois céder d’un seul coup sous la pression exercée sur l’outil avec des risques de chocs violents ou encore de coupures.
Ciseau à bois avec brèches

 

 

Les ciseaux dont la lame comporte des brèches (encoches sur l’arête comme on peut le voir ci-contre) ou ceux qui ont servi de levier, tournevis ou racloir (et il y en a dans toutes les caisses à outils !) sont à bannir de toute utilisation de coupe et doivent passer par la case affûtage.

 

 

 

 

A bientôt pour la suite de cet article !

A propos HMDiffusion
Le spécialiste de l'outillage bois haut de gamme, distribué : - sur www.hmdiffusion.com, - dans nos 11 boutiques en France, - via notre catalogue gratuit. Nos produits : outillage électroportatif, outils à main, machines à bois, produits de finition, etc.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Magnifique site sur la menuiserie.

Les commentaires sont fermés