Le collage à chaud : deux techniques de restauration

Cet article fait vous est proposé par Françoise Decrand, restauratrice des mobiliers 17°, 18° et 19° siècles – diplômée de l’école du Louvre, de l’atelier de restauration de meuble et ébénisterie Olivier Faccioli à Crémieu (38).

La colle à chaud est très utilisée en restauration de meubles : compatible avec les anciens collages, elle est donc parfaitement adaptée. Cependant, elle prend une consistance de gel très rapidement en se refroidissant et sa mise en oeuvre doit se faire uniquement lors-quelle est bien liquide. Chaude, elle ressemble à du miel autant pour sa consistance que pour sa viscosité.
Lorsque l’on effectue un collage à chaud, même si le matériel a été bien préparé en amont, il arrive que l’on ne puisse pas être assez rapide (trop grande surface à serrer, placage qui glisse, le serre joint qui ne fonctionne pas…). Pour remédier à cela, il est possible de réchauffer la colle durant le serrage des pièces à assembler, un décapeur thermique est idéal pour ce type de travail. Cet exemple s’applique particulièrement aux placages anciens souvent assez épais. Pour le collage des pièces en bois massif, le fait de chauffer les deux parties à encoller suffit.

Le collage à la cale de zinc (sur surfaces plates)

Matériel pour collage à la cale de zincIl s’agit donc d’un collage à chaud : cette technique permet de réchauffer la colle durant le serrage à l’aide d’une cale de zinc d’une épaisseur d’un millimètre environ et qui est préalablement chauffée sur une gazinière. La cale diffuse alors sa chaleur durant le serrage ce qui a pour effet de ramollir la colle et de la liquéfier. Ensuite, la prise se fait naturellement par refroidissement de l’ensemble.

Si cette technique n’est pas compliquée en soit, elle demande cependant un peu d’organisation en amont, une préparation minutieuse ainsi qu’un éventuel test de serrage à blanc.

Pour ce type de collage, vous aurez besoin d’une plaque de zinc adaptée à la partie à plaquer, d’un plastique propre et de journaux aux mêmes dimensions et enfin, d’un panneau parfaitement lisse. Suivant le collage à réaliser, vous pouvez serrer aux serre-joints comme à l’aide d’une presse à plaquer.

Après avoir vérifié que tout est prêt, la première étape consiste à encoller les pièces à assembler. Laisser refroidir légèrement la colle, cela permettra à cette dernière de former un gel et d’empêcher que les pièces ne glissent.

Lorsque toutes les pièces sont en place, recouvrez le tout d’une feuille de plastique puis ajoutez le journal. La plaque de zinc est alors chauffée à la flamme, pour savoir si la température est la bonne, il vous suffit de projeter des gouttelettes d’eau sur la plaque, lorsque ces dernières forment des « billes » à la surface c’est que la température est la bonne. Voir la démonstration en vidéo ci-dessous.

Vous positionnerez ensuite la cale sur les journaux puis la plaque de serrage (bois ou panneau…) et viendrez serrer le tout.

Encollage avant collage à la cale de zinc

Encollage avant collage à la cale de zinc

Mise en place protection plastique avant collage

Mise en place protection plastique avant collage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mise en place de la cale de zinc

Mise en place de la cale de zinc

Exemple de collage fini

Exemple de collage fini

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Attention : le serrage à chaud à tendance à être plus efficace qu’à froid et la chaleur affaiblit la résistance des fibres du bois, serrez donc l’ensemble mais sans y mettre toute votre force.

Le collage au sac de sable chaud (sur surfaces galbées)

Matériel pour collage au sac de sable chaudLe procédé est strictement similaire à celui du collage à chaud, la difficulté provient ici uniquement du galbe et des formes de l’ouvrage à plaquer. Si les courbes simples peuvent recevoir une cale mise en forme, les plus complexes demandent, elles, une autre technique.

La principale condition d’un collage réussi est d’exercer une pression constante sur toute la surface. Pour les courbes, il s’agit donc de trouver un moyen de réaliser cela…

Pour les surfaces complexes, il vous faudra trouver ou réaliser des sacs en tissus résistants. La toile de jute remplie bien cette fonction. Si vous avez à réaliser fréquemment des collages sur supports galbés, il est bien d’en avoir plusieurs, de tailles et formes différentes. Vous remplirez ensuite ces sacs de sable chaud et c’est ce dernier qui diffusera sa chaleur durant le collage.

Là encore, commencez par réunir le matériel nécessaire (cale, plastique, journaux…) et réalisez impérativement un serrage à blanc. Chauffez le sable dans une casserole et une fois ce dernier chaud, remplissez en votre sac. Positionnez ensuite les différents éléments et serrez directement sur le sac à l’aide de serre-joints. Le sac doit alors se « durcir » (par compression des grains de sable), lorsque vous ne pouvez plus l’enfoncer avec les doigts c’est que la pression est bonne.

Sac en toile de jute pour collage

Sac en toile de jute pour collage

Chauffage du sable

Chauffage du sable

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sac de sable chaud

Sac de sable chaud

Exemple de collage au sac de sable

Exemple de collage au sac de sable

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Attention : là encore « Chi va piano, va sano ! » Alors, ne serrez pas trop fort !

Bon collage à toutes et à tous 🙂

A propos HMDiffusion
Le spécialiste de l'outillage bois haut de gamme, distribué : - sur www.hmdiffusion.com, - dans nos 11 boutiques en France, - via notre catalogue gratuit. Nos produits : outillage électroportatif, outils à main, machines à bois, produits de finition, etc.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés