Le rabotage du bois de bout

Nombreux sont les bricoleurs qui s’interrogent sur la bonne méthode pour raboter le bois de bout sans faire aucun éclat en sortie de pièce. Fort de notre expérience en la matière, nous vous proposons quelques pistes pour résoudre ce problème… Affûtez vos rabots à bois manuel !

Les sens de rabotage du bois

Lors de travaux de menuiserie ou d’ébénisterie, on peut être amené à raboter le bois selon trois axes :
– Le plus courant (et le plus aisé) est le rabotage dans le sens du fil de bois. Il faut veiller à bien coucher la fibre du bois et à ne pas travailler à contre-fil pour obtenir un résultat de qualité.
– On peut aussi devoir raboter en « travers fil » c’est-à-dire perpendiculairement aux fibres du bois. C’est déjà une opération un peu plus délicate qui requiert un affûtage soigné du rabot. On pourra aussi raboter « en biais » par rapport aux fibres pour diminuer son effort.
– Enfin, le rabotage « en bois de bout » est de loin le plus délicat : on travail sur les extrémités des pièces où la fibre du bois apparait en section. C’est par exemple le cas pour raboter une porte en bois massif sur la hauteur. Affûtage impeccable et savoir-faire sont ici indispensables car l’effort de coupe est trois fois supérieur à celui dans le sens du fil !

Pour bien raboter en bois de bout

Rabotage en bois de bout au rabot à main– L’angle d’affûtage du rabot à main est un critère important de réussite. Il est préférable de s’équiper d’un rabot dit « à recaler » doté d’un faible angle de coupe. Pour en savoir plus sur les rabots à recaler

– Ne soyez pas trop gourmand : la prise de passe doit être réglée au minimum pour faire des copeaux les plus fins possibles.

Rabotez « en biais » car cela a pour effet de réduire encore l’angle de coupe pour un résultat de qualité.

– L’utilisation d’une planche à recaler ou de cales martyres convenablement positionnées et serrées sont également un gage de réussite pour éviter les éclats en sortie de pièces. Nous vous invitons à consulter notre notice d’utilisation des rabots de paume Veritas qui regorge de conseils utiles pour tirer le maximum de profit de votre rabot à bois.

A propos HMDiffusion
Le spécialiste de l'outillage bois haut de gamme, distribué : - sur www.hmdiffusion.com, - dans nos 11 boutiques en France, - via notre catalogue gratuit. Nos produits : outillage électroportatif, outils à main, machines à bois, produits de finition, etc.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

5 Commentaires

  1. Rabotage bois de bout…
    Débutant, je me demande comment raboter du bois de bout proprement c’est à dire sans causer d’éclats en fin de rabotage d’un chant de porte. La même question se pose pour moi qu’il s’agisse d’un rabot manuel ou d’un rabot électrique. Ce problème étant presque vieux comme le monde, je suis sûr que l’un d’entre vous me donnera le tuyau…

  2. je rencontre souvent ce problème et m’en sort en utilisant des cales martyrs , si vous rabotez à la main ou électriquement il faut que l’extrémité de votre pièce rabotée soit en contact avec un autre morceau de bois (d’où le nom de martyr car il va être sacrifié), c’est le même problème si vous sciez avec une scie circulaire . Le must est aussi de regarder le fil du bois (en fait le bois est composé de minuscules pailles laissant passer l’eau) et de raboter en couchant ce fil est bien meilleur que de le lever (le fil s’arrache d’où cet état de surface peu agréable à l’œil)
    Ne vous inquiétez pas vous allez avoir d’autres réponses sur le sujet et sans doute des gabarits martyrs vous seront proposés . En toute modestie j’ai un petit site http://www.la-varlope.fr et je vais faire un petit article sur ce fil du bois en glanant des infos à droite et à gauche vous pourrez y retrouver des astuces.

  3. Pour bien raboter en bois de bout, il est très malin d’installer des cales martyr qui vont en effet empecher le bois d’éclater en fin de passe, soit sur le chant d’une porte, disposer la cale martyr en affleur là où la lame de rabot « quitte » le bois et arrache les dernières fibres que rien ne tient. Elles seront comprimées par la cale martyr qui les retiendra et les empechera d’éclater.
    Je vois un deuxième conseil, c’est d’utiliser un rabot pour bois de bout dont la lame est inclinée à 12° et non pas à 40° (comme pour un rabot classique)
    Selon le budget, vous pouvez prendre un petit rabot de paume stanley ou bien un véritas si le budget est conséquent. L’essentiel est que l’angle d’attaque de la lame soit de 12° et que le biseau soit orienté vers le haut et non vers le bas comme pour un rabot classique.
    Sinon, en fonction de l’épaisseur à raboter, vous pouvez créer un petit chanfrein sur la fin de la passe, chanfrein dont le bord inférieur est pile à la cote de l’affleur fini. Ainsi, les fibres sont déjà coupées et ne risquent pas d’être arrachées par la lame. Ce chanfrein peut être réalisé au ciseau à bois ou à la scie à main.
    Enfin, astuce au rabot electrique, on peut raboter un coup à droite en entrant puis un coup à gauche en entrant et rejoindre les surfaces au milieu, mais il faut un bon oeil pour réaliser des passes identiques.

  4. Voir cette très impressionnante vidéo de David Finck, qui a écrit un ouvrage sur la fabrication des rabots en bois.
    https://www.youtube.com/watch?v=nur0ov59Ldo
    Il montre le réglage de lame (au marteau et à …l’oreille) et les résultats qu’il obtient …. ça fait rêver.
    Ecoutez le bruit que fait sa levée de copeaux, presque transparents.

    Pour en revenir au bois de bout, il montre à la fin l’usage de la Shooting board, qu’on appelle planche à recaler chez nous. Facile à faire et efficace avec un rabot 12 ou 15°.

  5. J’aimerais des précisions concernant les rabots et leurs angles…ça correspond à quoi exactement…c’est pour un usage particulier? Moi je ne possède qu’un seul rabot..un vieux stanley…mais je ne sais pas l’utiliser. Est ce un outil vraiment indispensable? Quelle est la différence avec un rabot a recaler et une planche?

    Merci pour vos lumières

Les commentaires sont fermés