Les systèmes de serrage « dormants »

Serre-joint dormant« Les serre-joints, on n’en a jamais assez ! ». Presque comme un dicton, c’est ce que l’on peut entendre de manière récurrente dans les ateliers bois. Si les serre-joints les plus communs (les standards dits « à pompe ») conviennent, et se révèlent même indispensables, à une infinité de configurations de serrages, ils s’avèrent en revanche plutôt mal adaptés au montage des ouvrages plats, surtout si ceux-ci sont particulièrement grands : panneautages, châssis, côtés de meubles, etc.

Ces derniers exigent en effet, durant leur collage et jusqu’à séchage complet de la colle, de ne subir aucune déformation, et peuvent aussi nécessiter parfois une force de serrage plus importante que la normale (du fait, dans le cas du panneautage par exemple, de cumuler de nombreux joints de collage à serrer en une seule fois).

Ainsi, les serre-joints « dormants » sont les meilleurs garants de conserver la géométrie plane de ces ouvrages. Mais au fait, pourquoi « dormants » ?…

A propos HMDiffusion
Le spécialiste de l'outillage bois haut de gamme, distribué : - sur www.hmdiffusion.com, - dans nos 11 boutiques en France, - via notre catalogue gratuit. Nos produits : outillage électroportatif, outils à main, machines à bois, produits de finition, etc.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés