Masquer les petites dégradations du bois…

Cire & gomme-laqueAu fil du temps un meuble peut être soumis à différentes altérations, qu’elles soient causées par des variations thermiques et hygrométriques provoquant des fissures, par des vers trop gourmands de bois, par des clous ou des punaises peu judicieusement utilisés, etc. Si certains meubles rustiques gagnent à ne pas être trop rénovés de ces dégradations mineures, il en est d’autres qui nécessiteront parfois de petites réparations pour regagner en qualité visuelle. 

Même si, quelle que soit la technique et le produit de rebouchage employés, une réparation totalement invisible sera quasiment impossible à obtenir, la cire et la gomme laque offrent probablement les meilleures solutions aux plus petites dégradations des bois mis en œuvre (petites fissures, trous de vers ou de clous, etc.). Chacune offrant certains avantages et inconvénients, elles restent néanmoins toutes deux aisées de mise en œuvre, même pour le bricoleur « peu averti »…

A propos HMDiffusion
Le spécialiste de l'outillage bois haut de gamme, distribué : - sur www.hmdiffusion.com, - dans nos 11 boutiques en France, - via notre catalogue gratuit. Nos produits : outillage électroportatif, outils à main, machines à bois, produits de finition, etc.
Pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Fabrication de la poudre pour le brou de noix a partir des enveloppes de noix ?
    J’ai un noyer et je voudrais faire de la poudre de brou de noix. Comment dois-je faire ?

  2. Salut Loogo,
    Bon, perso j’ai une recette piochée dans un vieux bouquin d’antiquaire mais je l’ai jamais essayé…
    D’abord, il faut une vingtaine de noix avec leur écorce (c’est elle qu’on va utiliser, on appelle ça l’écale d’ailleurs). On découpe l’écorce en fine lamelle et on fait réduire à feu doux durant une heure avec ½ L d’eau (par contre, après, la casserole est tachée… donc oublie la soupe du soir^^).
    Seconde étape, le filtrage du jus à travers un chiffon usagé (mais propre quant même), on peut même presser les écorces pour en récolter le plus possible. Un petit bocal fermé et mis à l’abri de la lumière et le tour est joué. Plus la mixture vieillit, mieux c’est.
    Quelques olives et des rondelles de saucisson et une petite dégustation. Zut, c’est pas le vin de noix ! Oups 🙂

    Bon essai, tu nous diras le résultat ?

Les commentaires sont fermés